Catherine Ursin

5/03/2013 - Catherine Ursin

 

Du 3 au 20 novembre 2016, exposition avec Stéphane Fromm et Richard Lallier à la galerie Point Rouge... Vernissage le 3 novembre 2016

 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------      

jusqu’au 30 septembre 2016 : LA GRANDE PARADE 20 artistes exposent

Stéphane Cerutti - Louis Chabaud - Chamoro - Didier Chenu - Joël Crespin - Guy Dallevet - Christophe Lachize - Bernard Lenen - Loren - David Machet - Raphaël Mallon - Jean-Baptiste Marin - David Marin - Mathieu Poullain - Chantal Roux - Catherine Ursin - Odile Vailly - Gérard Visser - Sarah Wood - Adrianna Wojcik

L’altiport Chez Céline  3368 route côte 2000 74120 Megève 04 50 21 31 57

-----------------------------------------------------------------------------------------------------   
...Et toujours présente dans :
 
L’artothèque Babart à Argilliers (30)

Le Fonds permanent de la galerie Eqart à Marciac (32)

 

Suivre l'actualités sur FaceBook

 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
 


  Résidences…  Voir la suite...

 

Performances & rencontres  Lire la suite…

 

 

Sculptures Voir la suite…

 

«Résonance atavique» & «Terres brûlées» Lire la suite…

 

 

«Ma grand-mère est sortie de sa tombe ou le sacrifice des femmes»

Catherine Ursin propose une réflexion sur la violence actuelle en particulier celle infligée aux femmes.

Sculptures de fer, boîtes à souffrances et peintures recousues, ex-voto pour une visite au cimetière

des blessés de la vie. »…  Lire la suite…

 

 « La tombe des étourdis» Ci-gisent les «étourdis» ramassés le 6 juin sur la routeLire la suite…

 

Voir « Autres expositions »


« Ex-voto »Voir la suite…


« Livres d’artiste»Voir la suite…


« Bio & CV» Voir la suite…


 

 

 


Lien permanent

4/03/2013 - Installation

«Résonance atavique»

Installation, 2012

 

L’exposition «Résonance atavique» présentée à la halle de Donnemarie-Dontilly en novembre 2012, lors de «Fenêtre sur l’art», rassemblait dans la halle de 200m2 une cinquantaine d’œuvres : Installations, vidéo, photographies, sculptures de fer, boîtes à souffrances, peintures recousues et ex-voto…

 

 

 

 

 

 

Voir « Le sacrifice des femmes »…

 

«Terres brûlées»

Installation, dimensions variables, 2011-2012

 

 

3 sculptures d’acier : Josiane, Lalmati & Rubi (146 x 102 cm - 145 x 98 cm - 145 x 98 cm)

Projection vidéo (sur drap tendu) 15 s. en boucle de l’immolation de «Josiane»

(Chef opérateur : Boistine)

 

«Terres brûlées» fait référence à une tactique guerrière du même nom, tactique de destruction. La satî et le bûcher sont encore pratiqués et s’immoler par le feu reste un acte volontaire de protestation, de revendication et de révolte. Trois femmes : Josiane, Lalmati & Rubi semblent danser, courir ou invoquer leurs dieux, elles seront brûlées et seules resteront les carcasses...

 

 

 

«Josiane» a été immolée par le feu le vendredi 13 janvier à 19:39 à la ferme Saint-Sauveur à Villeneuve d’Ascq lors de l’exposition «Je voeux»

 

 

 

 Voir « Le sacrifice des femmes »…

 

 

Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur


Lien permanent

4/03/2013 - Livres d'artiste

 

 

 « Jeu du corbeau » 41 x 30,5 x 6 cm La boîte : 31 x 41 x 6 cm Acrylique sur bois Catherine et Pascale Ursin

 « Sans Titre » 33,5 x 23 cm Acrylique sur papier Catherine et Pascale Ursin

 

« Désir » Livre-accordéon 15 x 48 x 2 cm - ouvert : 196 x 92 cm Acrylique sur papier, poussière, brûlure et fil rouge

 

 

« L’Arétin : Les sonnets luxurieux » traduits et présentés par Paul Larivaille & Didier Ottinger - Dessins de Vincent Corpet – 1991 - Deyrolle éditeur

Reliure : Pascale Ursin - 17 dessins : Catherine Ursin 15 x 20,5 cm – 120 pages

 

 « Le repassage pratique » Melle Lemonnier et Mme Lebois  - Librairie de l’enseignement familial et ménager

Reliure : Pascale Ursin - 6 broderies : Catherine Ursin - 18,5 x 24 cm - 74 pages - Fonds de livres d'artiste de la Médiathèque des Ursulines, Quimper

 

« Los indignados » Barcelone - Mai 2011 - 21 x 29,7 cm 54 pages NB pour commander le livre

 

 

 « Le roman de Tristan et Iseut » Paris, Edition d’Art H. Piazza, 1939. Illustrations : Robert Engels Dimensions du livre : 18,5 x 24,4 cm Boîte ouverte : 58 x 25,3 cm Reliure et boîte : Pascale Ursin Couverture en cuivre, boîte de conserve, perles et fil de fer sur ardoise

 

 

  « Fin de marché »  23 cm x 28,5 cm x 4 cm - 28 pages - Couverture : Cagette, papier d’emballage et ficelle

Papier de récupération du marché, fruit, légumes, poissons séchés…

Fac-similé : 14,85 x 21 cm – 40 pages – le carnet + portraits Pour commander le carnet "fin de marché"

 

« Hier, c'était hier » 17,5 cm x 21,5 cm - 16 pages - Couverture en poil de ragondin et lanières de cuir - Papier, scotch, papier sulfuré, grille plastique, poussière, sable, thé, tomate, raisin, quetsche, trèfle à quatre feuille, plume, poil, mulot, oiseau, couleuvre, patte d’oiseau, encre, acrylique, fil…

 

« Les étourdis» 20,5 x 27 cm 26 pages                                                                                     « La Tour d'amour » 12 cm x 17 cm x 2,5 cm

 

   « L'art de la découpe »Jean-Charles Trebbi Editions Alternatives - « Art & Anarchie Acte (1) » collectif Editions K'A

« Le féminin de la révolte : Marie Jakobowicz - Catherine Ursin » Luc Rigal

 

Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur  

 


Lien permanent

4/03/2013 - Peintures & Dessins

 

 

Ursin « Déracinement » 310 x 145 cm acrylique sur papier

 

...

 

Résidence à  Label Friche - Nogent-le-Rotrou

Dessins (grands formats), août 2014

 

 

 

 

« Vértigo Rojo » Expo 4# « Black Fire & Vértigo Rojo » - Association Babart jusqu'au 10 mai 2014

Dessins 12 x 15,5 cm, février 2014

 

   

« Vertige(s) » 
Dessins 24 x 17 cm, février 2014
 

 

« Appartement 104 » - Paris

Dessins, juin 2013

 

 

 

 

 

 

 

Résidence à l’atelier Beauvisage - Lyon

Dessins (grands et moyens formats), janvier 2013

 

 

 

 

 

 

 

Facebook de la BHN

 

Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur 

Lien permanent

4/03/2013 - Performance

 

« Totem » Jim Sanders & Catherine Ursin le 5 juillet 2015 Grand Baz’art à Gisors

   

Photos ©  JP Faurie & C. Ursin

 

"Bal tragique à Nogent" le 20 septembre 2014 à Label Friche

 

Mêlant expérimentations plastiques, sonores et poétiques, Catherine Ursin, Raymond Quai, Baptiste Brun, Alain Kieffer
et Véronique Ursin officient avec le public, le temps d’une célébration du quotidien, de l'art et du cochon.

 

Photos ©  V. Oualid & Ph. Sireau

 

 

Retour 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur 

 

Lien permanent

4/03/2013 - Bio & CV

Depuis 2008, après une participation à la plate-forme internationale : «Emergency Room» qui permettait à des artistes de s’exprimer sur les urgences du monde,  mes recherches se sont orientées sur la violence, quelle qu’en soit l’origine (guerre, viol, maladie, atavique ou tellurique...) et ses conséquences physiques, morales, intérieures, extérieures, visibles ou invisibles sur l’être humain.

La lutte pour le respect de l’autre m’anime depuis toujours. L’altérité est une évidence et la reconnaissance de l’autre avec toutes ses différences est indispensable pour la survie de l’Homme. Tout mon travail est imprégné de ce «combat», inspiré par tous ces droits bafoués quotidiennement. Mes sculptures de fer, installations, dessins, peintures ou photographies transpirent mon indignation et mes ex-voto sont offerts aux forces divines ancestrales pour tous les blessés de la vie.

 

Expositions (sélection entre 2003 & 2015) :

 

Personnelles :

« Tempêtes » Espace d’art contemporain Art’Ria - Audierne

« Otium » renouvellement du coprs, de l’âme et de l’esprit Galerie In Situ - Label Friche - Nogent-le-Rotrou

« Black Fire & Vértigo Rojo » Expo 4# - Association Babart - Argilliers

« Marquage(s) » Installation photographique - 5BHN - Lyon

« Résonance atavique » Installation - Fenêtre sur l’art - Donnemarie-Dontilly

« La tombe des étourdis : road-execution Paris-Essertines en Donzy » Installation in situ

« Mithuna » Installation - 4BHN - Lyon

« Ma grand-mère est sortie de sa tombe ou le sacrifice des femmes » Installation - Galerie La Rage - Lyon

« Fin de marché » Bibliothèque Triangle - Rennes

 

Collectives :

« Le monstre, la momie, la poupée et le lapin » Delvoyeurs  & Console - Paris

« Mycélium - Génie savant, génie brut » Abbaye d’Auberive (Haute-Marne)

« 14/18 Aujourd’hui » Fenêtre sur l’art - Donnemarie-Dontilly

« Délires de livres » Am’arts - Collégiale Saint André - Chartres

« Au-delà des apparences » L’écu de France - Viroflay

« Hors du sillon 2 » Arimage - Halle-Saint-Pierre « Participation au « livre-unique »

« 12ème festival international d’Art Singulier » Aubagne

« Je voeux » Parures & objets votifs - Centre d’Art « l’atelier2 » - Villeneuve d’Ascq

« Outsiders » Au dessous du volcan - Chapelle Marmontel - Mauriac

« Expo 06 » Hang-Art - Saffré

« art(s) magique(s) » Galerie Marassa Trois - Paris

« Emergency Room in Paris » Galerie Taïss - Paris

« Le printemps des Singuliers » - Paris

 

Performance :

« Bal tragique à Nogent » Label Friche - Nogent-le-Rotrou avec Raymond Quai, Baptiste Brun, Alain Kieffer et Véronique Ursin

 

Résidence :

Atelier Beauvisage - La sauce singulière - Grand Lyon Habitat - Lyon

Label Friche - Galerie In Situ - Nogent-le-Rotrou

 

Médiation/Ateliers Adultes-Enfants :

Laboratoire d’Ethique Médicale et de Médecine Légale (EEDH), Paris - Jungle « Tioxide », Calais - Maison du Tertre, centre social de Nogent-le-Rotrou - Galerie In situ avec Label Friche, Nogent-le-Rotrou – Espace Christiane Peugeot, Paris - Le tracteur, association Babart, Argilliers - Médiathèque du Bachut, Lyon - Maison des Femmes de Paris - Déchets d’arts, Saint-Denis - La Plaine - Bibliothèque Triangle, Rennes - Bibliothèque Municipale, Ecole Maternelle et Ecole Primaire Fernand Boutier, Ruaudin - L’Ecume du jour, Beauvais

 

Sculptures Publiques :

« Léda et le cygne » Espace culturel Léonard de Vinci - Ruaudin

« La chouette d’Athéna » Bibliothèque Municipale - Ruaudin

 

Livres d’artiste :

« Sans titre », « Le jeu du corbeau », « Hier c’était hier », « Les étourdis », « Fin de marché », « Crapolivre »,

« Tristan & Iseut », « Los indignados », « L’Arétin : Les sonnets luxurieux », « Le repassage pratique », « Désir »,...

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

La diagonale de l’art :  Catherine Ursin, la chaman de l’imaginaire de Philippe Godin

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Cassandre HorsChamp Automne 2013 N°95 « Communauté (& autres chimères) » : Ursin. Photos sorcières par Céline Delavaux

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

491 le mensuel culturel gratuit lyonnais. Chaque mois deux artistes choisissent un mot... Ursin : "Pâté" octobre N°196

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vivre l’Art – Magazine : Catherine Ursin par Yannick Lefeuvre

En ce temps où la « terre était tohu-et-bohu et la ténèbre sur les faces de l'abîme », Catherine Ursin était là aussi en tant que souffle. Respiration, elle devine le serpent de l'entre deux, elle le coud à même les tôles et son rire retrace ces vérités…

Lire la suite…

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le féminin de la révolte - 20 avril 2013 | Par Luc Rigal - Mediapart.fr

Comment le minoritaire féminin peut-il subvertir le politique ?

Marie Jakobowicz et Catherine Ursin, deux artistes femmes de générations différentes, donnent des réponses.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Catherine URSIN, Crabe, 2010

     Cinq pièces d'une même feuille de métal oxydée, rouillée, recouverte d'une peinture écaillée jaune, ont été découpées et assemblées par des coutures de fil de fer. L'animal est un crustacé hybride : sa gueule, cousue de brins métalliques, fanons ou dents acérées, évoque pêle-mêle la baleine, la pince du crabe, ou encore un macro-insecte d'Amazonie (cerf-volant ou scarabée géant). Trois pattes pointues peuvent propulser la bête à grande vitesse, qu'une queue de poisson peut bien dédoubler. L'épiderme de cet étrange animal – un hybride dirait-on – est un monde à lui seul. Les cloques, arrachements de matière, corrodations et patines multiples lui donnent un air de surface de vieille planète. Une vieille rengaine. 

La forme même de cette curieuse monstruosité ne va pas sans évoquer certains cancers des églises médiévales. Les sculpteurs romans et gothiques aimaient à représenter, à l'ombre des porches sculptés des sanctuaires, le zodiaque. Celui-ci formait arche, dédoublant celle des travaux des champs qui évoquait les saisons : conception cyclique du temps. Ce bestiaire trahissait une certaine résurgence païenne et sauvage, de celles qui réaffirment un postulat fort : la lune fait les marées, les astres jouent la Terre, de surcroit la vie. Le crabe de Catherine Ursin garde en ses formes ce savoir, cette mémoire.

     C'est son efficace qui se joue dans ses découpes, son aspect rude, son antique patine. Il est un crabe au-delà des crabes, en-deçà d'eux comme au-dessus. Un ancien type, un père mythologique, un archétype de la forme « crabe ». Il s'oppose au savoir tout fait. Il ouvre une brèche dans notre connaissance – somme toute si étriquée – de la forme « crabe ».

Baptiste Brun 

 

Le blog du CrAB

Collectif de réflexion autour de l'art brut

Le CrAB réunit des chercheurs issus de différentes disciplines (histoire de l’art, littérature, linguistique, psychanalyse) qui ont pour objectif de mettre en commun leurs travaux sur l’art brut et d’interroger leurs champs de recherche respectifs par le biais de l’art brut. 

http://collectif-artbrut.blogspot.fr/

 

Retour

  © Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur


Lien permanent

4/03/2013 - Sculptures

«437663466» 44 x 35 x 16 cm Bidon découpé, pierre, crâne de chat, goudron et fil de fer, 2014

 

 

«Dos à dos» 18 x 24 x 11 cm Bidon et fil de fer, 2013

 

 

 

« Serpente-moi » 23 x 15 x8 cm Bidon et fil de fer, 2013

 

 

 

«Les serpents bleus» 17 x 29 x 17 cm Bidon et fil de fer, 2013

  


 

«Mithuna : union eschatologique»

Installation, dimensions variables, 2011-2012

 

8 sculptures de fer se font envahir par la végétation

38 dessins sur le thème du couple, du double, du complémentaire & de l’opposé

 

Cette installation symbolise l’union «ratée» des êtres humains qui les conduit tout droit vers la fin de l’humanité et vers la destruction de la nature… mais celle-ci, puissante et fière reprend ses droits. Contre toute attente, la végétation foisonne à Tchernobyl, à Varosha, au 38ème parallèle ou à Khajurâho absorbant toutes traces humaines.

 

 

 

« On n’échappe pas à son destin ! » Installation in situ, 2012

Eve court afin d’échapper au jardin d’Eden promis. Elle se fait rattraper et envahir par les plantes au fur

et à mesure du temps et subit les aléas de la Nature.

 


Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur 


Lien permanent

4/03/2013 - Ex-voto

   

« Cœur à vœux » : 86 x 80 cm - « Ex-voto » Les organes vitaux - « Cœur de femme » : 101 x 94 cm Ex-voto réalisé le 25 novembre 2009 : journée de la lutte contre

les violences faites aux femmes.156 fils rouges ont été accrochés en mémoire des 156 femmes mortes sous les coups et les blessures en 2008 en France.

Une femme meurt tous les deux jours et demi.

 

 « Otium Renouvellement du corps et de l'âme » Scanner recousu - « La main rouge » 45,5 x 33 x 9 cm Radiographie dans une boîte lumineuse

45 x 35 cm et photographie


  « Ex-voto des trois femmes recousues » Radiographie d’une parure votive réalisée avec Béatrice Meunier http://artbameunier.fr/

 

« Le coeur aux dents » 20,5 x 16,5 x 3 cm                                     « La nuit » 17 cm de diamètre x 2,5 cm                                     « Le pigeon-momie » 24 x 20 x 4 cm

 

Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur 


Lien permanent

4/03/2013 - Expositions

 
  Mars - Mai 2014 : « Balck Fire & Vértogo Rojo » Le tracteur - Association Babart - Argilliers
 
 Mars 2013 : « Marquage(s) » Espace Christiane Peugeot - Paris - Pour en savoir +
 
Mars 2014 : « Vertige(s) » Espace Christiane Peugeot - Paris
 

 Avril 2013 : « Au-delà des apparences » Galerie « A l’Ecu de France » - Viroflay

 

« L’avaleur de poissons » Bidon découpé, filet de pêche, dent de chèvre et fil de fer - « Les blessés » : 50 x 40 cm Tôle, mâchoire de cochon, ficelle et fil de fer

 

« La femme-louve » Tôle découpée, os de biche, clous et fil de fer - « La vache enragée » 63 x 94 cm Bidon découpé, dents de vache, fil de fer et ficelle

   

« Orphée & Eurydice » Triptyque 3 x 131 x 55 cm  Acier, tôle et arêtes de poisson

 

« Les diables » 30 x 18 x 9 cm Tôle découpée et fils - « La diablesse » 26 x 19 x 8 cm Bidon découpé et fil de fer  - « L’arme rouge » aka l’arme alarme 20 x 107 cm Bidon découpé, tissus et fil de fer - « Racines » 56 cm de diamètre Couvercle de bidon découpé et fil de fer

 

« Autoportrait aux forces animales » 120 cm x 85 cm Bidon découpé et fil de fer – « Charognards » 45x45 cm Bidon découpé et fil de fer

«  Poisson jaune » Impression sur plexi transparent 82 x 150 cm


Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur 


Lien permanent

4/03/2013 - Installation in situ en extérieur

 

« La tombe des étourdis : road-execution Paris- Essertines en Donzy »

Installation in situ, 2012

 

Animaux morts, chaux, galets, piquets de bois, ficelle rouge, 10 photographies NB sur porcelaine

 

Ci-gisent les «étourdis» ramassés le 6 juin sur la route entre Paris et Essertines en Donzy. Ces victimes, les tripes à l’air, la tête ensanglantée ou aplatie,

abandonnées aux bords des routes, incrustées dans l’asphalte brûlant ou recroquevillées au fond d’un fossé.

Souvenir du jardin de mon grand-père où des animaux morts ont trouvé le repos.

 

 

 

Retour

 

© Catherine Ursin - Toutes les oeuvres présentées ne peuvent être utilisées sans autorisation écrite de l'auteur 


Lien permanent

Qui suis-je ?

.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Amis
Album photos
Ecrivez-moi

Liens amis

Mes amis